27 janvier 2013

Avec les lèvres...



                                                                                Axentowicz Teodor 




Elle sourit.

Elle lance à qui veut bien la prendre sa bouche imperceptiblement entrouverte et ses dents, sans arrogance, juste pour le plaisir d'une pacifique humanité.

... au fond de ce sourire se cache une blessure qui parcourt tout son coeur telle une lente brûlure...

Elle rit.

Elle tend à qui veut bien la prendre sa bouche grande ouverte qu'un petit son accompagne, naturellement, sans arrogance, juste pour le plaisir d'un partage mouvementé.

... au milieu de ce rire se cache une détresse qui parcourt tout son sang comme une lente agonie...

Elle éclate de rire.

Elle jette à qui veut bien la saisir sa gorge béante et de multiples spasmes, sans arrogance, juste pour le plaisir d'une communion soudaine.

... au détour de cet éclat se cache une souffrance qui parcourt tout son être et ne la lâche pas...


Et c'est sans fin, qu'imperturbablement elle sourit, rit, éclate de rire en offrant l'apparence émouvante d'une vie sans souci ...

Annick SB     - Mars 2011 -                            Mots colorés KOHARUTIE

10 commentaires:

  1. merci de ton passage sur mon blog et de tes commentaires. Je pense que nous partageons une certaine sensibilité
    amicalement
    Alain (abrocat.artblog.fr)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi aussi d'être venu jusqu'ici !

      Supprimer
  2. Chacun, chacune a quelque chose à cacher ..malgré les sourire.
    ps; ma photo du jour prise à Saint-Cyr sur Loire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On joue à cache cache avec les sentiments peut-être !
      ps : St-Cyr sur Loire n'est vraiment pas dans l'est ;-)

      Supprimer
  3. Les clowns sont souvent les plus torturés

    RépondreSupprimer
  4. Chaucun porte un masque. Il vaut mieux afficher le souriant..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus agréable pour l'entourage c'est certain !

      Supprimer
  5. Et quelques fois pour soi même

    RépondreSupprimer

Ecrire un commentaire