3 janvier 2013

L'Anthus trivialis...



Ne te laisse pas surprendre par la difficulté,
Ne tombe pas dans la croyance,
Vis, 
Apprivoise le geste, le silence, et l'envie, 
Dépasse le doute, la crainte,
Concentre toi et tout se passera bien je te le promets ...

A.T. se souvenait des paroles de son professeur.
Chaque fois qu'il voulait jouer un morceau, il souriait. 
Les cordes de l'instrument portaient le maître. 
Les cordes de l'instrument vibraient dans le souffle infini du souvenir .

Ne te laisse pas surprendre par le son,
Ne tombe pas dans le préjugé,
Vis,
Apprivoise les notes, les silences, les temps 
Dépasse le goût, la plainte,
Concentre toi et tout se passera bien je te le promets ...

A.T.se souvenait des paroles de son professeur. 
Chaque fois qu'il voulait jouer un morceau, il souriait . 

L'Anthus trivialis, lui, admirait les cordes de l'instrument qui portaient le maître et vibraient dans le souffle infini du souvenir .
Puis, l'oiseau s'envolait, repus de ce souffle sacré...

Annick SB  

Décembre 2012  sur  Mil et Une  

7 commentaires:

  1. Bonjour Annick, je me suis régalée de ce magnifique texte! Oui, il faut vivre, vivre pleinement et apprécier chaque instant que la vie nous offre. J'ai lu que vous appréciez Christian Bobin tout comme moi.
    Bel après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vive la vie !!!!
      Bobin est l'écrivain (avec Christiane Singer ) qui me donnerait presque envie d'avoir la foi ;-) Ravie que vous l'appréciez aussi !

      Supprimer
  2. C'est à la suite de ce très beau texte que je te dépose mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  3. un joli pépiement qui volette dans le cyber espace
    Emma

    RépondreSupprimer
  4. C'est très beau ce que tu as écris, je me suis laissée bercer par tes mots avec délice, joli rossignol..amitiés, Anne

    RépondreSupprimer

Ecrire un commentaire