10 février 2013

Loin, si loin...


                                                               Isabelle Théot- Varin



Les mots ne sont ils fait que pour faire voyager les larmes ?

loin, si loin ... 

dans l'écume salée d'une plage salie
dans l'atelier d'un peintre où les couleurs ternissent, s'évaporent et sèchent


je sélectionne les mots comme des galets plats pour faire des ricochets avec les sons, avec les rythmes, pour tourner sept fois ma langue dans la bouche et saliver de plaisir lors  d'une minuscule trouvaille


les mots, j'en fait des listes
je ne comprends pas comment l'agencement se réalise
c'est quelque chose qui se passe au loin et qui m'appelle
un aimant foudroyant
une union
un mariage
une rencontre qui précède l'approche et le coup de foudre

voilà, je sélectionne des mots malgré moi, sans savoir-faire, juste par souci de protéger le verbe, par passion du déclic

en montant les escaliers
en prenant l’ascenseur
en tenant le chien en laisse sur les trottoirs
en regardant les équipes d'enfants sur le stade
en prenant des photos

ils me traversent la tête
l'esprit n'est ni là, ni ailleurs
ils me transportent mais parfois me déportent aussi
loin, si loin que j'en perds la salive

je suspends des mots sur le fil barbelé de la vie
je suspends des mots sur des fils d'étendage, sur des  rubans de soie
je suspends des mots sur les murs, sur les fenêtres en vis-à-vis, sur les toiles, dans le ciel
je fais des ribambelles de mots pour t'atteindre, des farandoles pour danser avec toi
je voyage en peau, en bouche, en langue, en cris, en chuchotis, en parfum, en délice, en friandise, en élan, en surprise
je grave les lettres de nos voyages, de notre raison, de nos partages, de nos oublis sur les arbres, je tatoue l'écorce du suc de nos vies
je transporte la brise, l'écume, la folle espérance des bouquets d'amour dans le flot de paroles qui bourdonne sans miel

loin, si loin que je ne t'entends plus...

je crois que je cherche à te rejoindre et le voyage parfois prend la muette et désuète attitude d'un mikado en bois éparpillé sur le sol
les chemins s'entrecroisent
les bouquets sont fanés
la chute n'est plus libre
je tremble
je crois que c'est fini car je n'ai plus de mots pour frôler l'impatience

Les mots ne sont ils fait que pour faire voyager les larmes ?

loin, si loin ...

sur le bureau je tape des lettres
le bruit du clavier est habituel
je pense à toi
une folie qui ne prend pas d'ampleur
une présence unique
un contre-temps
un malentendu
un espoir
toujours le même, celui de la rencontre entre deux langues, quatre lèvres et dix mots

dis-moi les mots qui te troublent
dis-moi les mots qui te hantent
dis-moi les mots qui te transportent
loin, si loin ...
ne te cache pas derrière le misérable vocabulaire moderne
reviens, parle-moi
ose les saveurs syllabiques du temps passé
les chuchotis savoureux, quand le parfum des roses embaumait les jardins et que la poésie était encore Amour

Reviens !

je te cherche derrière les phrases
je crois t'atteindre et tu me manques encore
tu me manques toujours et les mots sont rempart, refuge, horizon du voyage, clapotis dans l'océan

loin, si loin ...

Annick SB     février 2013


Consigne :  " Dis moi dix mots semés au loin " 
atelier, bouquet, cachet, coup de foudre, équipe, protéger, savoir-faire, unique, vis-à-vis, voilà

10 commentaires:

  1. De "Crack", de "Boum" et de "Pshitt", quelle est la case qui correspond à "J'aime" ? C'est que je suis paumé, moi ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Crack, ça fait craquer ; Boum, ça fait boumer ; Pschitt, ça fait pshitter ! Ah !!! que c'est compliqué avec Annick SB !!! ;-)

      Supprimer
  2. Belle réalisation..... bonne journée enneigée ! Bises

    RépondreSupprimer
  3. Il est beau ce texte sur les mots. Moi aussi, j'en fais des listes, et ces listes ne s'arrêtent jamais...
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  4. Des mots dits pleins des mots si on .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'émotion est-elle plus agréable que les motions ? ;-)

      Supprimer
  5. de ces textes d'amour et de vies qui ne se commente pas, si près,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'espace et le temps sont des mystères ...

      Supprimer

Ecrire un commentaire