12 février 2013

Mes racines ...




Tri de vieilleries dans le grenier … 

Découverte,
Stupéfaction !








Est-ce lui l’oncle Jean ?

Barbu, triste, fatigué ?

Est-ce lui qui toute sa vie durant a narré les poètes, embelli les sonnets et fait partager sa passion du mot, du verbe, du phrasé ?

Est-ce lui ce passionné de citations, déclamant à tue-tête que rien n’est plus probant que la phrase juste, sans trop de mots, qui telle un couperet, tranche la pensée ?

Ah ! Ce que j' ai pu en entendre parler de ce personnage-racine que la famille, fière, exportait dans tous les dîners !

Ah ! Ce que j’en ai rêvé de cet illustre oncle qui a cheminé toute son existence, vivant uniquement du partage des mots !

Tout à coup en voyant sa photo, j’ai envie moi aussi de saisir un bâton de pèlerin et de poursuivre le fond de sa pensée en hélant à mon tour les passants esseulés …


Le tri se poursuit dans le grenier.
D’autres photos, d’autres papiers et un petit carnet corné sur lequel il a noté toutes les phrases qui lui plaisaient.

«  Quelques crimes toujours précèdent les grands crimes. »*

«  J’embrasse mon rival, mais c’est pour l’étouffer. »*

Et à la dernière page, sa préférée : « Il n’est point de secrets que le temps ne révèle. »*


Annick SB      Février 2013


*** Jean Racine. 


2 commentaires:

  1. Un ëtre hors du commun, qui savait avancer dans la vie comme dans les idées et les mots. Un pèlerin qui avait un bagage si léger ! Bonne journée à toi. Amitiés. Joëlle

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup cette incursion dans le grenier et la (re)découverte de l'oncle Jean.

    RépondreSupprimer

Ecrire un commentaire