28 avril 2014

Là...






Ne me regarde pas avec tant de mépris ; ne me juge pas pour ce que j’ai commis, pensé, imaginé, écrit, toi qui haut perché dans le temps me scrute en envisageant quelques possibles que je ne conçois point.

On le sait, la pierre n’éprouve pas…

Admets ma maladresse, tends- moi la main, baisse les yeux et soupire avec moi sur les convenances qui séparent nos cœurs.
Tout ira mieux bientôt ; c’est ce que j’ai perçu dans ton regard curieux et avide.
Demain, à l’heure où les statues s’endorment, je m’en irai flirter avec  le chant des signes.
Je m’approcherai des roches et des torrents pour sculpter peut-être un avenir sans crainte.

J’irai où le vent me portera  …

Pitié !
Ne me condamnez pas à être sa servante ; ne me jugez pas pour ce que je souhaite, pense, acclame et libère.
Laissez-le se percher dans des rêves, devenir pierre froide, incertaine et acceptez ma solitude charitable.

Je pense à vous …

Alors, acquiesciez ma liberté, baisez mon front et tendez les mains ; le ciel s’avale à pleine bouche et les  secondes immortelles s’égrènent dans l’air du temps ; je suis vivante, je le sais désormais et la langue du cœur me chuchote des louanges.

J’irai où le vent me portera  …

Vite !

Détourne le regard et inquiète-toi du voyage de ton âme ; ne prends pas cet air inquiet et soupçonneux ; la vie est belle, je te le jure et je lui rends hommage en quittant maintenant ton paradis terrestre pour gagner à voix haute le sommet de l’Amour …

J’irai où le vent me portera  …

Là …

J’entends le son du bonheur en moi  …

Annick SB



4 commentaires:

  1. "chant des signes"... j'adore et tu sais bien le chanter, ce chant, avec dix mots et quelques signes, sur ce fil un peu étrange que tu tends entre rêve et réalité, entre joie et malheur, entre athéisme et mysticisme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Athéisme ? Mysticisme ? Je dirais désormais Protestantisme ...

      Supprimer

Ecrire un commentaire