16 juillet 2016

L'espérance...


J’ai ancré l’espérance
Aux racines de la vie

*
Face aux ténèbres
J’ai dressé des clartés
Planté des flambeaux
A la lisière des nuits

*

Des clartés qui persistent
Des flambeaux qui se glissent
Entre ombres et barbaries
Des clartés qui renaissent

*


Des flambeaux qui se dressent
Sans jamais dépérir
J’enracine l’espérance
Dans le terreau du cœur

*

J’adopte toute l’espérance
En son esprit frondeur.

Andrée Chedid


Poème publié dans l’anthologie Une salve d’avenir. L’espoir, anthologie poétique, parue chez Gallimard en Mars 2004

2 commentaires:

  1. La petite fleur " Espérance " ne meurt jamais ..elle est arrosée par les larmes des hommes ...:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très juste ! Merci pour votre passage ...

      Supprimer

Ecrire un commentaire